Chlordécone : le Pr. Belpomme désavoué

L’Institut de veille sanitaire (Invs) vient de publier un rapport intitulé « Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par les pesticides organochlorés, en Martinique »

Ce rapport met un terme à l’hystérie médiatico-politique provoquée en 2008 par le Pr Belpomme. A noter que les grands médias, si prompts à relayer les divagations catastrophistes du cancérologue (désavoué par ses pairs, humilié par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, il avait fini par revenir sur ses déclarations), ne se sentent pas tenus de rétablir la vérité sur l’incidence de l’utilisation de la chlordécone sur les taux de cancers en Martinique.

Car, pendant plus de 20 ans et jusqu’en 1993, des pesticides organochlorés (POC), principalement la chlordécone, ont été utilisés dans l’île pour lutter contre le charançon du bananier.

C’est donc une étude d’incidence des cancers menée par le registre des cancers et la Cellule interrégionale d’épidémiologie (Cire) Antilles-Guyane que publie ce 1er septembre l’Invs.

Ses objectifs :

– étudier la distribution spatiale des cas de cancers pouvant être liés à une exposition à des pesticides ;

– étudier l’existence éventuelle d’une association entre la distribution spatiale de ces cancers et une exposition potentielle de la population.

L’Invs explique :

« Un analyse bibliographique a permis de choisir les cancers dont la survenue pouvait être liée à une exposition aux pesticides tant chez l’adulte que chez l’enfant. Les donnés d’incidence de cancer ont été obtenues à partir du registre des cancers de la Martinique, pour la période 1981-2000. L’exposition de la population martiniquaise aux POC a été approchée par la cartographie des zones potentiellement polluées à la chlordécone établie par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). »

Résultat :

« Seule la distribution spatiale de l’incidence du myélome multiple présente une structure géographique particulière vis-à-vis de l’exposition potentielle aux POC. Pour toutes les autres localisations cancéreuses étudiées, aucune distribution spatiale particulière n’a été mise en évidence.

Ces résultats doivent être interprétés avec prudence compte tenu des données utilisées mais ils permettent de conclure à l’absence d’épidémie de cancers en rapport avec les POC en Martinique. »

Beaucoup de bruit pour pas grand chose ! Souhaitons que le Professeur Belpomme et les médias en tirent les conséquences pour l’avenir…

email
Commentaires
  1. Laurent Berthod
  2. zygomar
  3. whatever
  4. Laurent Berthod
  5. Zouk
  6. whatever
  7. whatever
  8. Laurent Berthod
  9. zygomar
  10. whatever
  11. zygomar
  12. zygomar
  13. whatever
  14. Zouk
  15. Zouk
  16. whatever
  17. whatever
  18. Laurent Berthod
  19. whatever
  20. BSVT
  21. whatever
  22. zygomar
  23. whatever
  24. Laurent Berthod
  25. whatever
  26. whatever
  27. Laurent Berthod
  28. tybert
  29. Laurent Berthod