Mamère entre ambitions et hésitations

Noël Mamère sera-t-il ou non tête de liste d’Europe-Écologie aux élections régionales en Aquitaine ?

Car si le maire de Bègles et député de la troisième circonscription de Gironde était élu au conseil régional, et y siégeait, il devrait abandonner l’un des deux mandats qu’il détient actuellement…

Candidat aux législatives de 2012

Noël Mamère est très clair : « Je serai candidat aux législatives en 2012. » Car « si le PS a compris ce qui se passe dans la société, il y aura un groupe écologiste à l’Assemblée. J’ai été un des premiers députés à défendre l’écologie politique au Palais-Bourbon, je ne veux pas manquer ça. Un groupe, ça change tout dans la façon dont on pèse sur les débats. »

Et la mairie de Bègles ? « J’ai bien l’intention de rester maire de Bègles. J’ai été élu pour six ans par les Béglais. Je n’ai pas l’intention de me soustraire à cet engagement. Il faudrait des circonstances exceptionnelles, extraordinaires, pour que je m’en délie. » Rien d’ « irrévocable » donc !

Marée verte aux régionales ?

Justement, il serait « extraordinaire », « exceptionnel », que Noël Mamère soit élu à la tête d’une liste écologiste majoritaire en Aquitaine. Or, « il faudrait que la situation soit considérée comme historique pour que cela me pousse à renoncer à Bègles » déclare à qui veut l’entendre l’édile.

Mais une vice-présidence Verte au conseil régional, dans le cas où les écologistes seraient devancés par le PS, n’a pas l’air de passionner Noël Mamère. Le quotidien Sud Ouest y va de son petit conseil : « mieux vaut être le premier à Bègles que le second à Mériadeck »…

« Il y a aussi l’option de conduire la liste au premier tour, et de laisser les petits camarades négocier le second. Mais ce n’est pas un bon signe pour l’électorat » juge l’élu vert.

Dans cet océan d’incertitudes, une chose semble acquise : Noël Mamère ne se représentera pas à la mairie de Bègles en 2014.

email