Retour sur Terre pour les défenseurs du bio

Les aliments bios ne sont pas meilleurs pour la santé que ceux produits à partir de l’agriculture conventionnelle. C’est le pavé dans la mare que vient de jeter la Foods Standards Agency (Wiki).

La réaction des partisans de l’agriculture biologique ne s’est pas faite attendre : jugeant les conclusions du rapport “décevantes”, ils ont expliqué qu’il fallait davantage enquêter, particulièrement sur les implications qu’entraîne l’usage de produits phytosanitaires.

L’étude “indépendante” est le résultat d’un passage en revue exhaustif de la littérature consacrée à l’alimentation issue de l’agriculture biologique et de l’agriculture conventionnelle. Elle a été commandée par la London School of Hygiene and Tropical Medicine.


Ni moins bons ni meilleur pour la santé

Entraînant l’examen de 162 articles publiés entre 1958 and 2008, l’étude conclut qu’il y a seulement un “petit nombre” de différences entre l’apport nutritionnel des cultures et du bétail selon qu’ils sont biologiques ou conventionnels.

« Ces différences ne sont pas susceptibles d’avoir une incidence sur la santé publique” juge le Dr Alan Dangour, auteur principal de l’étude. « Il n’y a actuellement aucune preuve, aucune raison de privilégier l’agriculture biologique par rapport à l’agriculture conventionnelle sur la base d’une supériorité nutritionnelle.”

Selon la Food Standards Agency, le rapport montre qu’il n’y a “aucune preuve de l’apport de l’agriculture bio en termes de bénéfices nutritionnels supplémentaires”.

Un retour à la réalité/sur Terre qu’on imagine un peu rude, vus les délires de certains défenseurs de l’agriculture bio

Un secteur en crise

Le rapport tombe mal pour les tenants du bio : les ventes d’aliments biologiques, en plein boom au milieu de la décennie, se sont brusquement repliées en raison de la baisse du pouvoir d’achat et de la chute de la consommation des ménages outre-Manche.

Jugez plutôt : en mai 2009, les ventes de produits bios ont baissé de 13% à 101 millions de livres par rapport à mai 2008. Sur un an, les ventes sont en recul de 10% à 1,35 milliard de livres. L’ironie de l’histoire, c’est que la plupart des tenants médiatiques et intellectuels de l’agriculture biologique sont décroissants…

La contre-attaque des défenseurs du bio

Peter Melchett, de la Soil Association, qui certifie les producteurs bios, a confié être “déçu” par les conclusions du rapport. Selon lui, il exclut certaines études qui ne correspondent pas aux critères de la London School of Hygiene and Tropical Medicine. De plus, il ne prend pas en compte une étude financée par l’Union européenne achevée en avril 2009 qui conclut que des “composés nutritionnels souhaitables” sont présents en quantité supérieure dans les cultures bios.

Peter Melchett a également regretté l’absence de recherches spécifiques relatives aux effets des produits phytosanitaires : “Une pomme normale peut être vaporisée jusqu’à… 16 fois par une trentaine de pesticides différents”.

Le Royaume-Uni est, en valeur, le 3ème marché bio européen, derrière l’Allemagne et l’Italie.

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. alzine
  3. zygomar
  4. zygomar
  5. totocom
  6. Bruno
  7. alzine
  8. totocom
  9. rageous
  10. Alzine
  11. tybert
  12. pascal
  13. Le paysan
  14. zygomar
  15. zygomar
  16. francois
  17. zygomar
  18. rageous
  19. Alzine
  20. ptoufle
  21. paysan pétrolier
  22. Laurent Berthod
  23. Laurent Berthod
  24. totocom
  25. Laurent
  26. rageous
  27. Daniel
  28. rageous
  29. Laurent Berthod
  30. Laurent Berthod
  31. Le Paysan
  32. Hamery-Poyo
  33. zygomar
  34. Laurent
  35. zygomar
  36. CareyGregory23
  37. barbara