Levée de boucliers contre la taxe carbone

Florilège des réactions hostiles…

Le NPA souligne que « les dépenses énergétiques représentent déjà 2 300 euros en moyenne pour un foyer, soit plus d’un mois de revenus pour de très nombreux ménages ». La taxe carbone représenterait « une ponction supplémentaire de 300 euros, à la compensation aléatoire et partielle ». Reprochant au gouvernement de faire du « droit à l’énergie » un « luxe », la formation d’Olivier Besancenot l’accuse de « (faire) payer aux travailleurs un nouveau cadeau au patronat. » « Le projet de taxe carbone doit être abandonné. » conclut-elle dans son communiqué.

Le Parti socialiste juge que « les ménages seraient les principaux contributeurs » de la taxe carbone qui « (consiste) à compenser le manque à gagner lié à la fin de la taxe professionnelle, et ceci en opérant un transfert de charges des entreprises vers les ménages.» La formation de Martine Aubry voit dans le chiffre avancé de 300 « une très lourde charge pour de nombreux ménages modestes et pour tous ceux qui n’ont pas d’autre choix que la voiture ou les modes de chauffage au fioul ou au gaz ».

CPNT de Frédéric Nihous « déplore » la proposition Rocard et « dénonce la préconisation générale et absolue de la taxe carbone ». « Pollueur / payeur, d’accord mais pas de façon aveugle sur les transports car au final, cela frapperait durement les ruraux qui n’ont guère d’autres moyens de faire. Déjà frappés par une réduction des services publics dans les secteurs et un manque d’infrastructures les poussant à utiliser la voiture « à tout bout de champ », les ruraux seront frappés une 2ème fois par cette taxe carbone assimilable à une double peine fiscale inadmissible. Celle-ci les pénalisera encore plus, bien qu’ils payent des impôts (et sans déduction pour « moindre équipements »), au même titre que les urbains qui disposent pourtant de bien plus de solutions alternatives en termes de transports en commun.

L’association de consommateurs « UFC-Que choisir » dénonce pour sa part « un hold-up fiscal sur le mode de la vignette automobile des années 1960-1970 ». Enfin, le réseau « Sortir du nucléaire » dénonce le « ralliement » de Michel Rocard à « la position pro-nucléaire » de Nicolas Sarkozy en raison de leur volonté d’exonérer l’électricité…

email
Commentaires
  1. Alzine
  2. jeff hersson
  3. rageous
  4. Alzine
  5. Alzine
  6. Laurent Berthod
  7. rageous
  8. alzine
  9. KELENBORN
  10. daniel
  11. rayon vert
  12. Laurent
  13. alzine
  14. Laurent Berthod
  15. Laurent
  16. zygomar
  17. Alzine
  18. rageous
  19. zygomar
  20. Alzine
  21. Alzine
  22. zygomar
  23. Laurent Berthod