Séralini : « Nous pouvons nous dépolluer ! »

Séralini : « Nous pouvons nous dépolluer ! »
(encore faut-il en avoir les moyens…)

Nous avons vu sur le site http://imposteurs.over-blog.com un article très intéressant (accessible ici) au sujet d’une conférence récente de Gilles-Eric Séralini dans laquelle il vantait les vertus de l’écomédecine. Kesako ? L’écomédecine devrait permettre de détoxifier son corps des malfaisantes molécules chimiques. Il est vrai que son dernier livre s’intitule Pesticides, OGM, Aliments,… Nous pouvons nous dépolluer (en fait, il s’agit de la réédition augmentée de son ouvrage de 1997, Le sursis de l’espèce humaine). Derrière ce titre prometteur, le docteur Séralini semble nous proposer des remèdes miracles pour nous dépolluer, du type « buvez, éliminez ! ». Et c’est bien le cas puisque page 216, il fait de la publicité pour ses « amis de la Compagnie Sevene Pharma » qui « font pousser à Mazet dans le Gard, sans aucun pesticide, des plantes détoxifiantes et à propriétés médicinales variées du monde entier pour en faire tisanes, boissons légères non sucrées coupées aux fruits, d’une fraîcheur surprenante et très originale, et tout récemment médicaments. » Il ajoute : « Nous avons testé certains de ces extraits de plantes au laboratoire, ils semblent empêcher carrément les polluants de rentrer dans les cellules ! » Carrément ! A cette lecture, nous nous sommes sentis une furieuse envie de nous dépolluer et l’on s’est précipités sur le site de Sevene Pharma. Nous avons tout de suite été rassurés par le sérieux de leur démarche puisqu’il est précisé que « les recherches sur le concept de dépollution cellulaire sont menées en collaboration avec le laboratoire de biologie moléculaire de l’Université de Caen, dirigé par le Pr Gilles-Eric Séralini, spécialiste des polluants sur la santé et président du conseil scientifique du CRII-GEN ». Ouf !

Maintenant, pour trouver ces tisanes et boissons aux plantes détoxifiantes, le site de Sevene Pharma nous propose d’aller sur le site de la marque commerciale « Marie de Mazet » : www.marie-de-mazet.com. Et là, enfin, on peut commander une « Tis’Up Detox Nature », une « boisson riche en vitamines naturelles » qui « favorise l’élimination des toxines et stimule les défenses de l’organisme ». Ingrédients : feuilles entières de cassis bio, jus de cassis bio (8%), sans sucre ajouté et eau. Bref, un mixte de jus de cassis bio et de tisane, au prix de 2,95 euros pour 25 cl, c’est-à-dire près de 12 euros le litre ! Même en prenant la grande bouteille de 75 cl, on est encore à environ 7 euros le litre. D’autant plus que Marie de Mazet propose toute une gamme à utiliser dans la journée : « Tis’up DIGEST vous permet une digestion facile et agréable après les repas, Tis’up DETOX un drainage des toxines en cure, Tis’up TONIC un tonifiant en début de journée, Tis’up STIMUL un reconstituant, anti-stress en début d’après-midi, Tis’up CIRCUL une amélioration de la circulation sanguine en voyage et après une longue journée assis et Tis’up CALM un apaisement avant d’aller se coucher. » Pour cette journée type, ça nous coûterait 18 euros. Et si vous voulez vous faire une simple tisane, le sachet de 20 g de tilleul, de menthe poivrée ou de mélisse est à 6,20 euros, c’est-à-dire 310 euros le kilo ! Pratiquement deux fois plus cher que n’importe quelle tisane bio que l’on trouve ailleurs. Notez que peut-être ce prix élevé est dû à l’imputation des dépenses d’expertises effectuées par Gilles-Eric Séralini… Quoi qu’il en soit, si Gilles-Eric Séralini nous dit « nous pouvons nous dépolluer », il a cependant oublié d’ajouter « à la condition d’être un bo-bo plein aux as ».

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. anton suwalki
  3. Laurent Berthod
  4. Laurent Berthod
  5. Elodie de Location Cassis
  6. bob