Les paysans et l’écologie politique

Analysant les caractéristiques sociales de l’électorat de la liste Europe Ecologie dans Libération, le démographe Hervé Le Bras estime que « dans les petites villes et la campagnes, ça va moins bien. Ce sont les paysans qui n’aiment pas l’écologie… »
Ainsi, une soi-disante vérité est affirmée. Pour ce démographe parisien, Europe Ecologie = Ecologie. C’est-à-dire que les électeurs qui n’ont pas voté Europe Ecologie sont contre l’écologie. Et là, il s’agit des paysans « qui n’aiment pas l’écologie ».
Cette petite phrase en dit bien plus que de longs discours. Pourtant, qui est au contact de la nature ? Qui travaille la terre ? Qui se lève avec le coq et se couche sous les étoiles ? Est-ce le bobo parigo ou le paysan ?
A lire ces propos d’Hervé Le Bras, on peut considérer que les agriculteurs sont anti-écologistes et que leur volonté première est de polluer, comme ça, juste par plaisir !
Dommage de ne pas aller au fond des sujets. Oui, les listes d’Europe Ecologie ont réalisé des scores plus faibles en zone rurale. Mais il ne faut pas en conclure que les paysans n’aiment pas l’écologie en général, mais plutôt une certaine écologie : l’écologie politique, tellement plus politique d’écologique…

email
Commentaires
  1. valdes
  2. valdes
  3. Laurent Berthod
  4. gigiotef