Portrait des électeurs écolos

Après la surprise créé par Europe Ecologie dimanche soir, « sondeurs et démographes étaient sur la brèche pour analyser cette vague verte débordant la niche « des écolos boboïdes » comme les nomme Jean-Luc Mélanchon. » Voilà pour reprendre les mots de Matthieu Ecoiffer, journaliste à Libération qui a signé un article sur l’origine du vote vert.
Et les conclusions des « experts » confirment les propos de Jean-Luc Mélanchon. Ainsi, pour Brice Teinturier (TNS Sofres), « Europe Ecologie est la liste qui capte le plus la tranche des 25-39 ans par rapport aux autres partis ». Jeunes donc ces électeurs sensibles à la cause environnementale, mais aussi CSP +. Pour TNS Sofres, « 32% des cadres et professions intellectuelles qui ont déposé un bulletin dans l’urne ont voté pour Europe Ecologie. (…) Et les listes ont massivement attiré les diplômés de l’enseignement supérieur ».
Jeunes, fortement diplômés et donc ayant des situations professionnelles assurant un revenu très au dessus de la moyenne, voilà le profil de l’électeur de Dany, Eva et José.
Ultime précision, pour Hervé Le Bras, démographe, « Europe Ecologie est fort dans les très grandes villes dynamiques. » D’ailleurs, l’article de Libération précise : « A Paris intramuros, le duo Cohn-Bendit-Eva Joly a fait carton plein dans les quartiers « bobos » (36% dans le IIIème et Xème arrondissement). »

Voilà au moins la confirmation de la nature « bobo » du vote écolo. Un vote écolo qui a rassemblé 2.802.950 voix dimanche soir. Un tel score aurait représenté 7.63% des voix au premier tour de la dernière élection présidentielle.

email
Commentaires
  1. ptoufle
  2. rageous
  3. nelli
  4. Yann02