La nouvelle cible

La rumeur sur l’entrée au gouvernement de Claude Allègre est une belle opération pour les milieux écologistes qui trouve là une belle fenêtre de tir médiatique. Après les inévitable Nicolas Hulot et José Bové, d’autres militants montent au créneau en publiant sur Rue89 une tribune intitulée « Claude Allègre… l’anti-Grenelle ! »
Plutôt que de revenir sur le contenu de cette « tribune » somme toute assez fade, il est intéressant de s’arrêter sur le vocabulaire utilisé, en particulier sur une expression « anté-grenellien ». Pour les signataires de ce textes*, « l’arrivée de Claude Allègre est au mieux incohérente, au pire le retour d’un refoulé anté-grenellien. »
Voilà comment le Grenelle entre dans l’Histoire (avec un grand H). Le Grenelle est désormais intouchable, inviolable. Le Grenelle est. Tout simplement. Il a une existence, un corps, une doctrine. Il est presque une personne à part entière. Les auteurs de la tribune estiment donc que Claude Allègre est « l’antithèse du Grenelle de l’environnement ». Voilà qui explique a conclusion « Allègre ou le Grenelle… pour nous, il faut donc choisir ! » Claude Allègre peut être comparé, voire opposé, au Grenelle. Et vice versa.
N’est-ce pas en faire un peu trop avec cette réunion de concertation qui s’est déroulé en France il y a 2 ans ?
Enfin, si le cœur vous en dit, vous pouvez toujours aller lire cette tribune où vous découvrirez que ses auteurs ont une haute estime d’eux-mêmes : « Respectueux des institutions républicaines, nous reconnaissons au chef du gouvernement le droit le plus absolu de nommer, en conscience, quiconque comme bon lui semble. Mais nous avons la faiblesse de penser qu’à ce droit doit être accolé un devoir, celui d’écouter les représentants de la société civile que nous sommes. » Qui sait, François Veillerette prépare peut-être sa candidature pour la Présidentielle 2012…

* Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’environnement, Sébastien Genest, président de France Nature Environnement, François Veillerette, président du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF), Janine Le Calvez, présidente de Pour une réglementation des antennes relais de téléphonie mobile (Priartém), Hugues Toussaint, président de Bio Consom’acteurs

email