Pollution et confusion

La question de l’hypersensibilité (réelle ou supposée ?) est aujourd’hui de plus en plus médiatisée. Dernièrement, c’est le lancement du Grenelle des antennes qui faisait suite aux décisions de justice condamnant les opérateurs de téléphonie à démonter des antennes relais. Grace au travail de quelques associations, dont la très médiatique Robin des Toits, l’hypersensibilité est à la mode. Mais le risque de mélanger tous les sujets est lui aussi croissant.

Prenons l’exemple du RES (Réseau Environnement Santé). Ce nouveau lobby animé par François Veillerette et André Cicollela, revendique l’adhésion de l’association SOS MCS. Cette association SOS MCS se définit comme l’Association Française d’Aide et de Défense des Personnes atteintes du Syndrome d’Hypersensibilité Chimique Multiple. Vu la proximité de François Veillerette, on peut vite s’imaginer qu’il s’agit d’une nouvelle association de militants anti-pesticides. Selon la plaquette de présentation de SOS MCS, « Le MCS est une maladie caractérisée par une sensibilité exacerbée aux produits chimiques. Elle est consécutive à l’exposition à des produits courants tels que : pesticides, insecticides, produits d’entretien, adhésifs, matériaux de construction, moquettes, peintures, encres, désodorisants, émanations de photocopieurs, échappement d’automobiles, essence, fumées de feu de bois et de barbecues, parfums et produits parfumés, papier carbone, shampoings, produits cosmétiques, encens, nettoyage à sec, ainsi qu’un ensemble très diversifié de composants chimiques présent dans notre environnement ».

Vaste programme. Mais ce n’est pas tout puisque de l’hypersensibilité au cancer, il n’y a qu’un pas (!). Les fondatrice de l’association SOS MCS ont en effet participé il y a quelques jours à un colloque « Un autre regard sur le cancer » organisé grâce au soutien du WWF et de.. Sanofi, des laboratoires Roche… Et parmi les intervenants de ce colloque, on retrouve André Cicollela, Patrice Halimi, Annie Sasco (activiste anti-onde) ou encore Gilles-Eric Séralini.

Bref, dans la constellation associative, la confusion peut parfois régner en maître. SI à la fin de cet article, vous ne savez plus très bien qui est qui est qui fait quoi, ce n’est pas étonnant.

email
Commentaires
  1. Anwue
  2. Daniel
  3. Alzine