Retour au sous-prolétariat

« L’agriculture bio est créatrice d’emplois » selon Elisabeth Mercier, directrice de l’agence bio.
Cela paraît une évidence. Il faut plus de main d’œuvre qu’en conventionnel puisqu’il faut désherber à la main par exemple…
Quel type d’emploi ?

Du sous-prolétariat agricole.

Sur ce dernier point, E. Mercier n’en dit mot.
Caricatural ? Pas tant que ça.

email
Commentaires
  1. Cultilandes
  2. Grégoire
  3. ecolo en colère
  4. Cultilandes
  5. Gilles Mercier
  6. Laurent
  7. Grégoire
  8. Grégoire
  9. rageous
  10. Bruno
  11. alzine
  12. nella
  13. Bruno
  14. Laurent
  15. Floyd
  16. Cultilandes
  17. Cultilandes
  18. V
  19. Cultilandes
  20. V
  21. Cultilandes
  22. V
  23. Cultilandes
  24. KELENBORN