Jouanno et les OGM : le paradoxe

Dans une interview publiée ce matin par 20 Minutes, Chantal Jouanno est invitée à s’exprimer sur « le maintien du moratoire sur la culture du maïs génétiquement modifié MON 810 ». Sa réponse est un déni de réalité. « Oui, dans l’état actuel des connaissances. Il y a des incertitudes, non pas sanitaires mais environnementales. Et on ne voit pas les bénéfices de ces cultures en France. En revanche, il faut maintenir la recherche dans les biotechnologies. »

La Secrétaire d’Etat à l’Ecologie a donc pris note du dernier rapport de l’Afssa sur l’innocuité du MON 810 pour la santé humaine.

Elle souhaite aussi « maintenir la recherche sur les biotechnologies ». Problème : toutes les expérimentations ont été détruites en France sans que les faucheurs soient inquiétés. Et faute de Haut Conseil sur les Biotechnologies, il n’y aura aucune expérimentation en 2009.

Pire, l’argent dédié à la Recherche sur les OGM par l’Agence Nationale de la Recherche n’a pas trouvé preneur. Autant dire que les chercheurs ont déserté les OGM. Vous avez dit « Recherche sur les biotech en France ? » Où ça ?

email
Commentaires
  1. JFR
  2. zygomar
  3. Fredo
  4. zygomar
  5. Laurent
  6. Antonin
  7. Fredo
  8. Bruno
  9. Laurent
  10. rageous
  11. Alzine
  12. Fredo
  13. Fredo
  14. Fredo