Intox média

imLe documentaire « Disparition des abeilles, la fin d’un mystère » réalisé par Natacha Calestreme sera diffusé ce samedi sur France 5 (avec une rediffusion mardi 14 avril). A cette occasion, Métro publie ce matin une interview de cette « journaliste », Natacha Calestreme.
Ses propos sont pour le moins surprenant. Interrogée sur les causes de la disparition des abeilles, Natacha Calestreme affirme détenir la vérité : « On parle de plusieurs causes : l’appauvrissement de la variété des végétaux sur la planète, des parasites comme le Varroa, des champignons comme le Nosema, les OGM, les pesticides. Or, l’enquête a démontré que l’impact du Varroa et du Nosema sont une conséquence de l’affaiblissement de l’immunité des abeilles. La cause n’est finalement pas multiple. Ce sont les pesticides qui sont responsables, et plus particulièrement, le mélange de molécules entre elles. »
Quelle est la compétence de Natacha Celestreme pour expliquer ce qu’aucun scientifique ne parvient à expliquer ? La disparition des abeilles est effectivement encore mystérieuse même si on commence à y voir plus clair. Natacha Calestreme ne semble n’avoir pris connaissance ni du rapport du député Martial Saddier « Pour une filière apicole durable », ni des conclusion de l’auto-saisine de l’Afssa. Pour une fois, rapport parlementaire et rapport scientifique tirent les mêmes conclusions : la surmortalité des abeilles a une origine multifactorielle (ce que conteste Natacha Claestreme) et le Varroa doit être considéré comme « l’ennemi numéro 1 des abeilles ». Notons au passage que Natacha Claestreme se garde bien de différencier les intoxications chroniques et les intoxications aïgues dues aux pesticides.
Voilà en tout cas un nouvel exemple d’intoxication médiatique.

email
Commentaires
  1. tybert
  2. marie
  3. daniel
  4. marie
  5. marie
  6. ecolo en colère
  7. jean-pierre
  8. 0SS133
  9. So
  10. Laurent Berthod
  11. ME51
  12. pecqror
  13. pecqror
  14. ME51
  15. Astre Noir
  16. Laurent Berthod