Sur-médiatisation des militants écolos

Reportage sur la campagne lancée par le Réseau Environnement Santé (lobby vert créé par le MDRGF, le WWF, la Fondation des Sciences Citoyennes et d’autres ONG). Non représentatif, ce mouvement bénéficie d’une couverture médiatique sur-dimensionnée.

Hier, le JT de 13H de France 2 a consacré 6 minutes au Réseau Environnement Santé et au MDRGF avec un reportage et une interview sur le plateau ! Honnêtement, quelle est la légitimité de Nadine Lauverjat, militante anti-pesticides au MDRGF, pour avoir droit au plateau de France 2 ? Elle est présenté comme « chargée de mission du Réseau Environnement Santé » alors qu’elle est tout simplement militante anti-pesticides. Idem pour le reportage qui montre André Cicollela, porte parole du RES mais surtout responsable de la Fondation des Sciences Citoyennes.  Dans le reportage il est présenté comme « toxicologue » ce qui pousse le téléspectateur à le considérer comme un expert indépendant qlors qu’il est un pur militant. Et que penser du Pr. Narbonne, eco-toxicologue reconnu qui est présenté comme travaillant pour l’Afssa (elle même fortement critiquée par les militants radicaux du RES).

Tout cela montre à quel point la stratégie des militants verts fonctionne à merveille. De plus en plus à l’aise, ils assument désormais leur fonction de lobby en expliquant être un groupe de pression.

email
Commentaires
  1. zygomar
  2. Bruno
  3. tybert
    • Laurent Berthod