Réglementation et cohérence

abflou1Qui a dit que « bio » rime avec « sans produits chimiques » ? Les bobos parisiens adeptes des cosmétiques « bio » qui deviennent de plus en plus branchés vont en avoir froid dans le dos. L’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) et la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la répression des Fraude (DGCCRF) ont enquêté et le résultat est là : sur une trentaine de produits testés, 1 sur 4 «  contenaient des traces de méthylparaben (alors qu’ils étaient) présentés comme ‘sans parabens » et/ou sans phénoxyéthanol.» Les autorités précisent toutefois que « les teneurs retrouvées sont 20 à 60 fois plus faibles que les limites autorisées par la réglementation. Leur présence pourrait résulter de leur utilisation dans les matières premières, et notamment celles d’origine végétale. Et elle n’aurait pas pour but de garantir la conservation du produit fini ». Les pro-bios sont donc rassurés par ce chiffre : « 20 à 60 fois plus faibles que les limites autorisées par la réglementation ». Mais sont-ils autant rassurés par la réglementation à propos des résidus de pesticides…

email
Commentaire
  1. Robert de Prades