Agit prop au salon de l’agriculture

Les Anti-OGM avait annoncé leur intention de manifester au Salon de l’Agriculture contre l’Afssa. Ils ont répondu présents aujourd’hui. A partir de 11h, une trentaine de militants se sont donnés rendez-vous sur le stand de la Confédération Paysanne (co-organisatrice de cette action coup de poing ?).

Tout en préparant leur action, en distribuant leurs tee shirts, banderoles, en vérifiant le bon fonctionnement du mégaphone et en sortant des sacs tracts, autocollants et affiches, les militants voulaient garder secret leurs intentions assurant qu’ils ne préparaient rien du tout et qu’aucune action n’était prévue (incroyable, mais vrai !).

Ce n’est qu’à midi que la petite troupe de 30 personnes s’est dirigée vers le stand de l’Afssa. Ils yont déployé plusieurs banderoles expliquant que l’Afssa était complice de Monsanto. Malgré les tentatives de quelques militants de s’attirer la sympathie des passants, les visiteurs du salon poursuivaient de déambuler dans les allées. Le combat anti-OGM n’est pas un mouvement populaire. Pourtant, les médias avaient répondus présents à l’invitation des faucheurs volontaires. Les quelques personnes qui ont réagi à cette action d’agit prop ont surtout manifestait leur désapprobation ferme de la dégradation du stand de l’Afssa. La violence des militants était vivement critiqué par les familles. Du côté des agriculteurs, certains ont accepté de discuter avec les militants anti-OGM. Mais, ces derniers étant surtout des parisiens étudiants, professeurs, militants associatifs ou journalistes, le décalage avec le monde agricole était fort. Les agriculteurs prêts à discuter sur les OGM était tout de suite accusés de polluer la planète, y compris un agriculteur expliquant qu’il utilisait du bioéthanol… Sans commentaire.

Après le discours de Dominique Plancke, élu vert du Nord Pas de Calais, les militants ont quittés le stand de l’Afssa pour rejoindre celui de la Commission Européenne. Beaucoup plus bref, quelques dizaines de minutes seulement, les militants se sont contentés de scander des slogans et de dégrader le stand de la Commission, s’attirant ainsi l’antipathie des visiteurs.

Initialement, les organisateurs avaient prévu d’envahir le stand du Gnis et de la Fnsea voire celui de l’UIPP, mais le manque de motivation des militants a revu leurs ambitions à la baisse. Ils se sont donc contenté d’un court passage sur le stand du Ministère de l’Agriculture avant de rejoindre celui de la Confédération Paysanne.

Conclusion : une action coup de poing musclée incomprise par les visiteurs médusés devant des jeunes étudiants dégradant des stands. Mais surtout, le talon d’achille de cette nébuleuse politico-associative est surtout le décalage entre le profil des manifestants et lar éalité du terrain. A part quelques anciens du Larzac, les jeunes étudiants ne tiennent pas la route dans une discussion avec un professionnel de l’agriculture. La dialectique ne suffit pas, les connaissances font défaut…

RETROUVER IMAGES DE CETTE OPERATION D’AGIT PROP DES LUNDI

email
Commentaires
  1. kelenborn
  2. Muse
  3. kelenborn
  4. muse
  5. MON SAN TO....URNE
  6. Laurent
  7. tata yoyo
  8. Laurent
  9. ME 51
  10. zygomar
  11. rageous
  12. kelenborn
  13. kelenborn
  14. kelenborn
  15. kelenborn
  16. kelenborn
  17. marie
  18. Bruno
  19. Laurent
  20. daniel
  21. Bruno
  22. marie
  23. ME 51
  24. marie
  25. daniel
  26. daniel
  27. KELENBORN
  28. marie
  29. tybert
  30. Bruno
  31. marie
  32. ME 51
  33. marie