Les décroissants sur France 2

« Les décroissants, moins consommer pour mieux vivre ? »
Ce reportage de Sophie Romillat et David Geoffrion a été diffusé jeudi dernier sur France 2 dans l’émission Envoyé Spécial. Ce documentaire présente les décroissants : à ne pas manquer…

email
Catégorie : Lobbying écolo
  • yves04 a dit :

    à nos « amis » adeptes plus ou moins convaincus par la pertinence de cette « idéologie »,
    venez quelque temps chez moi en HIVER :température moyenne:13 à 14 °C , économie oblige, revenus très faibles et inavouables ; je pratique la « DECROISSANCE3 volontaire sans votre baratin quasi-religieux depuis plus de 20 ans et je me « torche symboliquement » avec cette ignoble « feuille de Chou »: « LA DECROISSANCE »(design vulgaire, du très mauvais « CHARLIE-HEBDO » et pourtant je puis apprécier le discours de VAL(l’humour);allumé(e)s de la « Décroissance », balancez d’urgence vos bagnoles ça détraque le Climat!!![allez voir :www.sauvonsleclimat.org];;;
    c’est fait?
    merci pour Gaïa(la Terre seon les écolos-Mystiques)
    un petit geste, jetez vos PORTABLES, les Ondes ça nuit aux Esprits de la Planète..
    à plus…

      

  • Le paysan a dit :

    Si tout le monde adopte leur mode de vie, où récupèreront t-ils leurs déchets ?

    Dans le second reportage, j’ai cru voir un tracteur et une tronçonneuse ! Ce n’est pas très décroissant !

    La tronçonneuse (objet de la société de consomation vendu en hypermarché) qui crache beaucoup de fumé (donc qui pollue) par manque d’entretien est en totale contradiction avec les convictions du personnage du reportage. Une scie à buches n’utilise ni carburant, ni lubrifiant et lorsqu’on prétent être une « femme des bois », on est capable de se servir d’une scie à buches. Mais, il est vrai, que ce genre de reportage, n’est pas à une abhération près !

      

  • rageous a dit :

    Aaaah, c’est ça les décroissants?!!! Je les trouvent bien égoïstes!
    Les 2 premiers l’imposent à leur entourage et c’est assez navrant, surtout que je n’vois rien d’extraordinaire à faire de la récup’, son jardin ou des économies d’eau ou d’énergie, c’est le lot de tout un chacun et ce pour des raisons pécuniaires en général, quand ça devient idéologique c’est plutôt dramatique, un petit relent d’intolérance…
    Quant à la « femme des bois », visiblement l’expérience n’est pas très ancienne, comme de se servir d’une tronçonneuse (à entendre le sur-régime du moteur pour son bout d’bois… ou d’oublier de faire le plein!), certainement qu’elle se tapait la scie à bûche il y’a peu se répétant sûrement l’adage « le bois chauffe 2 fois, quand tu l’coupe et quand tu le brûle »!
    Mais c’est plus son plaisir solitaire et béat face à sa fille, visiblement élevée à une normalité de confort et qui n’a pas choisi de se retrouver à vivre sans sa mère au quotidien, qui dérange.
    Quant aux jeunes bobos nostalgiques de leur vie d’étudiants, à 5000 €/mois… jouant aux bienfaiteurs de la planète avec compost intégré, c’est vraiment épatant! Bonjour les mouches à vinaigre en automne qui ne doivent pas faire le distingo entre la décomposition organique et la corbeille de fruits! Ah, étonnant les vers de terre sont achetés???? Comme le look d’ailleurs!
    Se piqueraient-ils de gagner si bien leur vie…

      

  • Laurent (bis) a dit :

    La décroissance, c’est inéluctable. La croissance est finie, ne serait-ce que que par définition physique. Comme notre monde. Notre société ambivalente et qui ne craint plus les paradoxes a mis en place un marché dit « écologique » pour passer de l’économie de marché spéculative à une économie de raison, à échelle d’homme. Et dans le même temps, poursuit son oeuvre destructrice en finançant la crise sous prétexte de nous en protéger. Guérir le mal par le mal, ça n’a qu’un temps. Décroissant ? il faudra l’être. L’écologie ? cela veut dire « science de la maison ». Où sont les savants ?
    Quant à moi, je sors du jeu, je suis un « évolutionnaire de la troisième dimension », évolutionnaire parce que l’humanité est comme la démocratie, elle n’a jamais existé, et qu’il nous faut évoluer dans un espace donné, fragile et limité, ça c’est pour la 3e dimension. Qui signifie aussi sortir de ce manichéisme en deux dimensions qui régit nos sociétés depuis le néolithique : (gauche-droite, mal-bien, dieu-diable… et jusqu’à homme-femme).
    Je suis plutôt heureux que nos sociétés s’écroulent certainement avant la fin de ce siècle. Ne vous inquiétez pas pour la terre : depuis les dinosaures, elle en a vu d’autres…

    [NDLR : L'auteur de ce commentaire est une autre personne que "Laurent" qui intervient régulièrement dans les débats]

      

  • Manu_Manu a dit :

    Bonjour,
    Je réalise un documentaire sur les décroissants. Le quotidien d’une personne, d’une famille qui a eu le courage de changer de vie, d’abandonner un certain confort pour en trouver un certain autre.

    Je cherche une famille qui accepterait d’être suivie pendant une ou deux journées dans son quotidien.

    Vous pouvez me contacter à l’adresse suivante : definitiveman@hotmail.com ou par réponse à ce commentaire.

    Emmanuel

      

  • pecqror a dit :

    En gros pour être décroissant, il faut être pété de tune, le premier possède un pavillon en banlieue avec jardin, possédant quatre toilettes (rien que ça). Le deuxième couple se font à eux deux un salaire de 5000 euros par mois, 5 smics. J’ai envie d’être décroissant, avec le salaire qui va avec..

      

  • Astre Noir a dit :

    @ pecqror :

    normal, ce sont des décroissants au beurre

    OK, je sors

      

  • Daniel a dit :

    @ Manu_Manu :

    Quand on abandonne un certain confort, c’est pas pour en trouver un autre. Mais bien être dans l’inconfort.

    Ce truc est un truc de bobo des villes qui idéalisent la vie à la campagne. Comme les « gardarem no larzac » des années 70. Très peu sont restés vraiment après quelques mois de vie difficile, ils sont quasiment tous rentrés en villes et vive la société de consommation…

    Je connais aucun ancien chez moi (en montagne) qui accepteraient de retourner vivre comme il y a 30 ou 40 ans seulement. Sans eaux courantes, sans sanitaires, sans électricité, un médecin à plus de 30…

    Si vous voulez des décroissants , allez voir sur un autre forum que celui -ci… Et je vous conseil d’être objectif, questionnez aussi des anciens pour voir ce qu’ils en pensent de ce retour en arrière.

      

  • douar a dit :

    Certains deviennent décroissants contraints et forcés (chomage + des fins de droits…), rien que du bonheur et ils ne s’en rendent pas compte!! Ceux qui font le choix de la décroissance,c’est leur truc. Vouloir l’imposer aux autres, c’est autre chose.
    D’ailleurs, comme Daniel, j’observe que les anciens, ceux de la campagne en particulier, sont très réfractaires. pas fous, eux, ils y ont déjà goûté.

      

  • Daniel a dit :

    @Maciste :

    Tu devrais mettre des actes en accord avec tes pensées:
    1) Plus d’électricité.
    2) Pas d’ordinateur.
    3) Pas de médicaments.
    4) Cultiver ton lopin de terre (et essayer de vivre toute l’année avec).
    4) Couper ton bois (et essayer de te chauffer tout l’hiver avec).

    Après cela tu sera un homme!!! Un vrai écolo pur et dur…

      

  • miniTAX a dit :

    « La décroissance, c’est inéluctable. La croissance est finie, ne serait-ce que que par définition physique. Comme notre monde. Notre société ambivalente et qui ne craint plus les paradoxes a mis en place un marché dit “écologique” pour passer de l’économie de marché spéculative à une économie de raison, à échelle d’homme. Et dans le même temps, poursuit son oeuvre destructrice en finançant la crise sous prétexte de nous en protéger. Guérir le mal par le mal, ça n’a qu’un temps. Décroissant ? il faudra l’être. L’écologie ? cela veut dire “science de la maison”. Où sont les savants ? »
    ——————————-
    Putain, quelle soupe !
    Une chose est sûre, nos décroissants beurrés, eux, ne décroissent pas leur consommation de marie-jeanne.
    Dire que cette génération de bâtards des attardés de hippies 68ards va encore nous faire ch.er pendant au moins 50 ans, il y a de quoi désespérer.

      

  • Maciste a dit :

    Je cite Dany-le-bleu-horizon :

    « 1) Plus d’électricité.
    2) Pas d’ordinateur.
    3) Pas de médicaments.
    4) Cultiver ton lopin de terre (et essayer de vivre toute l’année avec).
    4) Couper ton bois (et essayer de te chauffer tout l’hiver avec). »

    Qu’est-ce que je disais juste avant ?

    Ah oui, ça : « la vision à laquelle ils adhèrent consiste à voir en la décroissance un retour à la bougie. »

    J’étais en plein dans le mille, rien à ajouter.

    Sauf que parfois ils ne savent pas compter.

    En attendant, garde-à-vous Dany, garde-à-vous miniTacSS ! Les forces du progrès technique sont une fois de plus assiégées par une poignée d’Untermenschen décroissants : l’EPR a du plomb dans l’aile. Saurez-vous résoudre ce mauvais problème d’éjection des grappes de contrôle ?

      

  • Laurent Berthod a dit :

    « Astre Noir 7 @ pecqror :

    normal, ce sont des décroissants au beurre

    OK, je sors »

    Décroissants aux amandes, oui, mon sire ! Je ne sors pas !

      

  • Laurent Berthod a dit :

    Minitax,

    Il seront complètement beurrés par l’alcool bio et déjantés par la mariejane new-age avant cinquante ans. Ils nous feront chier moins longtemps que ça. Récemment Sarko et son pire ennemi, Villepin, ont fait des déclarations antiécolo. C’est la première fois, depuis au moins trente ans, qu’on entend ça de la part de dirigeants politiques de ce niveau. Un signe ! Un signe, vous dis-je !

      

  • douar a dit :

    @laurent b
    Pourquoi a ton avis? parce que notre président a du lire dans des sondages qu’électoralement, ce n’était plus trop payant.

      

  • rageous a dit :

    Pour Sarko & Villepin c’est leur façon de caresser les « vaches » dans le sens du poil!
    C’était bien à l’occasion du salon?… No comment

      

  • Dany a dit :

    La girouette NS s’adapte juste a son auditoire
    Dans les faits il a bel et bien signé le pacte de l’ayatollah N. Hulot
    Il est pour la taxe carbone pour l’exemple accélérant les délocalisations de nos industries productives
    Il est pour la taxe carbone aux frontières payée au final par les consommateurs
    Il est opposé aux progrès dans la production agricole en donnant raison aux anti-OGM

      

  • Astre Noir a dit :

    @ dany :

    La politique de Sarkozy est un peu plus complexe que ça, et elle est guidée par deux axes :

    1/ caresser l’électorat de droite dans le sens du poil
    2/ semer le trouble dans l’électorat de gauche

    Le flirt avec les écolos relevait des deux axes à la fois : N. Hulot était populaire dans les 2 camps, il fallait absolument signer le pacte sous peine d’être rejeté. Ensuite, le Grenelle, la taxe carbone et tout ça, c’était plutôt pour essayer de troubler, voire récupérer l’électorat écolo, plutôt de gauche. Il cherchait en plus à faire grossir l’électorat écolo, au détriment du PS…Bref, pas beaucoup de conviction sincère dans tout ça, mais surtout de la manoeuvre politicienne…

    Mais Sarkozy est un très grand consommateur de sondages, notamment qualitatif (c’est quasiment du quotidien). A la lecture de ces sondages, il a dû se rendre compte que l’écologie « punitive » à base de taxes et de restrictions ne passait plus, tout au moins dans son électorat. D’où le coup de barre de l’autre côté, à une semaine des élections…

    Mais d’ici 2012, on aura le temps peut-être de voir encore bien des zig-zags…
    A moins d’un retournement durable de l’opinion, qui en aurait vraiment marre de l’écologie…Un élément de réponse dimanche soir à 20 heures…

      

  • Dany a dit :

    NS est un grand naïf idiot utile de ceux qui pronent la dictature pour soit disant sauver la planète
    C’est bien lui et son Ministre qui ont imposés le visionnage du film de propagande Home aux employés des préfectures ….
    La simple lecture des sondages sur la taxe carbone qualifiée de taxe anti ruralité par son rival de droite montrait que la majorité écrasante du pays rejetait cette taxe devant faire mal aux dire du rapporteur nommé par ses soins ambassadeur de l’Antarctique
    A Copenhague il s’est voulu sauveur de la planète en racontant aux pays africains pour les rallier a sa cause qu’on allait les dédommager du « réchauffement dont les pays industrialisés seraient responsables  »
    Il a joué la carte de Chavez et du dictateur islamiste du Soudan contre ceux en Afrique qui plaident pour l’accès a l’eau courante et a l’assainissement , l’électricité pour tous , l’industrialisation et une agriculture moderne et performante du continent

      

  • Dany a dit :

    La vraie crise climatique Africaine
    Fiona Kobusingye
    29 juillet 2009
    La vie en Afrique est souvent pénible, paupérisée et courte. Le SIDA tue 2,2 millions d’Africains chaque année selon les rapports du WHO (World Health Organisation). Les affections pulmonaires causent 1,4 millions de décès, la malaria 1 million de plus, les maladies intestinales 700.000. Des maladies qui pourraient être prévenues par de simples vaccinations tuent encore 600.000 personnes par an, alors que la guerre, la malnutrition et la vie dans des bidonvilles immondes envoie un nombre supplémentaire incalculable de parents et d’enfants vers des morts prématurées.
    Et, néanmoins, jour après jour, on dit aux Africains que la plus grande menace à laquelle ils ont à faire face est le réchauffement global.
    Des conférences, des articles de presse, de programmes de télévision, des cours scolaires et des “dialogues” à sens unique répètent sans cesse la revendication. On nous dit que se servir de pétrole, ou même de brûler du bois et du charbon de bois surchauffera dangereusement notre planète, fera fondre les glaces, noiera les villes côtières, et causera des tempêtes, sécheresses, maladies et disparitions.
    Plus de 700 climatologues et 31.000 autres scientifiques disent que l’humanité et le dioxyde de carbone n’ont que des effets minimes sur la température et le climat de la Terre et qu’il n’y a pas de crise de réchauffement global. Mais leurs opinions et leurs études ne sont jamais invitées ou même tolérées dans ces forums sur la “crise climatique”, particulièrement lors des “conférences ministérielles” montées avec les finances des Nations Unies. Al Gore refuse de débattre avec l’un quelconque de ces experts, ou même interdit les questions qu’il n’a pas approuvées à l’avance.
    Au contraire, on dit aux Africains que le changement climatique “est une menace plus grave que le SIDA”. Plus grave que la mort de 2,2 millions d’Africains chaque année ?
    Nous sommes prévenus qu’il serait “pratiquement impossible de s’adapter à la perte des glaciers de l’Antarctique Ouest”, qui ferait monter le niveau des mers “5 à 15 mètres”. Cela aurait une répercussion certaine sur nos communautés côtières. Mais est-ce vraisemblable ?
    La température moyenne annuelle dans l’Antarctique est de moins 50 degrés F! L’été dans la Péninsule Ouest dure à peine deux mois et atteint peut-être 10 degrés au-dessus de zéro quelques heures par jour. Même Mr Gore et les modèles informatiques de l’ONU ne parlent pas d’une augmentation de 85 degrés F toute l’année. Donc comment cette glace est supposée fondre ?
    N’oublions pas que le niveau des mers s’est élevé de 120 mètres depuis le dernier Age Glaciaire. Est-ce que les alarmistes du réchauffement global pensent que les hommes des cavernes ont causé cela ? A l’évidence, de puissantes forces naturelles ont fait aller et venir ces anciens glaciers – et sont cause de sécheresses, inondations et changement climatiques qui ont affecté l’Afrique, la Terre, ses animaux et ses peuples durant des millions d’années.
    Considérons seulement l’Afrique du Nord, avec ses vallées verdoyantes, ses hippopotames et ses villages heureux s’est transformée soudain en Désert du Sahara il y a 4.000 ans. Les scientifiques ne savent pas pourquoi, mais ce n’était probablement pas la faute des pharaons d’Egypte construisant des pyramides et conduisant des chars.
    Cependant, le problème réel n’est pas une science discutable ou fausse, des revendications hystériques et des modèles informatiques sans valeur qui prédisent des désastres de réchauffement climatique. C’est que cela est utilisé pour justifier qu’on dise aux Africains qu’ils ne doivent pas construire des centrales électriques à charbon ou à gaz naturel. C’est l’absence presque totale d’électricité qui nous empêche de créer du travail et de devenir des sociétés modernes. Ces politiques TUENT.
    L’espérance de vie moyenne de l’Africain est inférieure à ce qu’elle était aux Etats Unis et en Europe il y a 100 ans. Mais on dit aux Africains que nous ne devrions pas nous développer, ou avoir de l’électricité parce que, maintenant que ces pays sont riches au-delà de ce que peuvent imaginer les Africains, ils sont préoccupés par le réchauffement climatique.
    Al Gore et le directeur de l’Onu pour la climatologie nous disent que le monde doit aller vers une diète énergétique. Hé bien, nous avons des nouvelles pour eux : les Africains sont déjà à la diète énergétique, nous mourons de faim !
    Al Gore consomme plus d’électricité en une semaine que 28 millions d’Ougandais en une année. Et ces politiques anti-électricité nous enfoncent dans la pauvreté.
    Ne pas avoir d’électricité signifie que des millions d’Africains n’ont pas de réfrigérateurs pour conserver la nourriture et les médicaments. En dehors de zones privilégiées de nos grandes villes, les gens n’ont pas de lumière, d’ordinateurs, d’hôpitaux et d’écoles modernes, d’air conditionné – ou de bureaux, d’usines et de magasins pour produire et créer de bons emplois.
    Ne pas avoir d’électricité signifie maladie et mort. Cela signifie des millions de morts par affections pulmonaires, parce qu’ils doivent cuisiner et se chauffer avec des feux ouverts ; par maladies intestinales causées par de la nourriture gâtée ou de l’eau impropre ; de la malaria, tuberculose, rubéole et autres maladies que nous pourrions prévenir ou soigner si nous avions l’infrastructure médicale appropriée.
    Est-ce qu’un hypothétique réchauffement d’ici cent ans est pire que ça ?
    Dire aux Africains qu’ils ne peuvent pas avoir d’électricité et de développement économique – à l’exception de ce qui peut être produit à partir de quelques éoliennes ou de petits panneaux solaires – est immoral. C’est un crime contre l’humanité.
    Pendant ce temps, la Chine et l’Inde construisent des centrales à charbon chaque semaine pour tirer leur population de la pauvreté. Ainsi, même si l’Afrique reste pauvre – et si les USA et l’Europe passent aux éoliennes et aux centrales nucléaires – les niveaux de dioxyde de carbone continueront à s’élevée durant des décennies.
    Pire encore, les croisés du réchauffement global ne nous disent pas seulement de nous passer d’électricité. Ils font aussi campagne contre les biotechnologies. Comme les fermiers Américains, Brésiliens et Sud Africains vous le diront, les semences biotech augmentent les rendements, réduisent l’usage des pesticides, nourrissent plus de monde et aident les fermiers à gagner plus d’argent. Des variétés nouvellement développées peuvent résister à la sécheresse – de celles que l’Afrique a déjà subi et dont certains disent qu’elles augmenteront avec le réchauffement global.
    Des radicaux de l’environnement s’opposent même aux insecticides et au puissant DDT, que le Ministre Ougandais de la Santé utilise conjointement à des moustiquaires et des médicaments modernes pour éliminer la malaria. Ils disent que le réchauffement aggravera la malaria. C’est ridicule car la maladie était répandue dans toute l’Europe, les Etats Unis et même la Sibérie.
    L’Ouganda et l’Afrique doivent cesser de s’inquiéter de ce que disent les Occidentaux, les Nations Unies et Al Gore. Nous devons nous concentrer sur nos propres besoins, ressources et opportunités.
    Nous n’avons pas besoin de plus d’aide – particulièrement du genre de ce qui majoritairement corrompt les fonctionnaires qui mettent l’argent sur des comptes privés, tiennent des conférences de propagande sur le réchauffement global et laissent leur propre peuple dans la pauvreté. Nous n’avons pas besoin que des pays riches nous promettent assistance pour le changement climatique (peut-être, quelquefois dans dix ans), si nous promettons de ne pas nous développer.
    Nous devons arrêter d’agir comme des sauvages ignorants, qui pensent que les éclipses solaires signifient que les dieux sont en colère après eux, et demandent à des sorciers de faire revenir le soleil. Nous devons cesser d’écouter des sorciers du réchauffement climatique qui s’enrichissent en nous disant de conserver notre mode de vie “indigène”, nos vies de pauvreté.
    Nous avons besoin de commerce, de production, d’électricité et de carburant pour le transport afin d’alimenter des économies industrielles modernes. Nous devons faire que ce font la Chine et l’Inde – nous développer – et commercer plus avec eux.
    C’est comme cela que nous obtiendrons les emplois, la prospérité, la santé et la qualité de l’environnement que nous méritons.

    Copyright © 2009 Salem Web Network. All Rights Reserved.

      

  • ME 51 a dit :

    Pour contrer les écolos et consors,ma seule solution sera LePen,tant pis s’il faut voter à l’extrème droite,l’UMP doit sentir la merde à force de lécher le cul à tous ces gauchistes écologistes.

      

  • Laurent Berthod a dit :

    Douar,

    « Pourquoi a ton avis? parce que notre président a du lire dans des sondages qu’électoralement, ce n’était plus trop payant. »

    C’est ça que le signe indique. C’est donc que l’opinion commencerait à en avoir ras le bol des leçons de morale des écolos et commencerait à comprendre qu’ils ne proposent qu’une chose, se serrer la ceinture, ne plus faire d’enfants, enfin, surtout les autres, parce que sur ce plan là les leaders écolos sont souvents de vrais lapins…

      

  • ME51 a dit :

    Le post 28 n’est pas les faits d’un imposteur mais de moi même.

      

  • ME 51 a dit :

    Un petit malin a pris mon identité pour me faire dire le contraire de ce que je pnse (message 22 et 25). Pour mettre les choses au point monsieur le blagueur de mauvais gout, je ne suis pas raciste et je pense que Le Pen est un populiste dangereux pour la démocratie, encore plus que les écolos. Les écolos sont débiles et hypocrites, mais quand même ils n’ont pas torturé en Algérie. Alors ça suffit les calomnies!!

      

  • ME51 a dit :

    Le message 26 n’est pas le mien,toujours est il que je voterais Le Pen quand même et pour la première fois de ma vie,je ne suis pas raciste,que veut dire être raciste aujourd’hui? et il ne faut pas tout mélanger la guerre d’Algérie est loin et puis vu la démocratie ambiante autant être populiste,point.

      

  • ME 51 a dit :

    Je répète que je ne suis pas l’auteur des messages dans lesquels je défend les idées de Le Pen. Qu’on arrête de me faire dire que je défend la torture, et de me donner des idées extrémistes pour me discréditer, c’est de très mauvais gout. J’ai un peu de mémoire et je sais ce qui s’est passé en Italie et en Allemagne.

      

  • ME51 a dit :

    OK

      

  • rageous a dit :

    Colin Beavan, c’est cet américain qui vient faire la promo de son bouquin sur tous les plateaux tv, de son expérience décroissante pendant une année (pas +, dans la durée on ne sait pas comment l’aurait vécue sa femme et sa gamine!…)
    Il a depuis cramé bien + pour en assurer la vente. Tous les bobos s’émerveillent pour toutes ces restrictions quotidiennes, on les sent un brin dubitatifs et surtout effrayés si cette petite expérience venait à s’imposer à eux, comme on les comprend, savent-ils seulement qu’en votant EE, ça leur pend au nez?

      

  • Laurent Berthod a dit :

    L’autre crétin de Vitry, j’ai remarqué qu’il avait un radiateur sur sa véranda ouverte. Il chauffe sa véranda ? Cet hiver ça doit consommer de l’énergie !Il achète du papier hygiénique, il pourrait pas recycler des vieux journaux comme pendant la dernère guerre ? La surface de son jardin, plein de gazon au lieu de légumes, il sait ce que serait la France si chaque Français disposait d’un jadin aussi grand ? Et la consomùmation de gaz-oil pour transporte les légumes de son AMAP, il a calculé et comparé avec les légumes de chez Leclerc ? Non évidemment. Donc rien de démontré. Et la convivialité de voisinage dont parle une des clientes de l’AMAP, dans cette espèce de hangar sordide, on fait mieux !

    C’est un pauvre type monomaniaque. Enfin on peut prévoir une chose positive, ses gosses plus tard ne seront pas décroissants, ça c’est sûr !

    Quant à celle qui vit dans la yourte, c’est pas une décroissante, c’est une SDF.

    Ce genre de reportage on se demande si c’est de l’info ou de la propagande relogieuse.

      

  • douar a dit :

    @Laurent B. « Ce genre de reportage on se demande si c’est de l’info ou de la propagande relogieuse. »
    Un reportage, c’est toujours un point de vue et une thèse. Si on le sait, on est plus critique vis à vis des médias. Le même sujet traité à « là bas si j’y suis » et à « rue des entrepreneurs » les deux sur France Inter, ne sera évidemment pas dans la même ligne. Quant au sujet sur les décroissants, je le trouve plutôt amusant, ça ressemble plus à une visite de zoo. De là à faire naître des vocations, j’en doute.
    Sinon, je trouve que la « convivialité de voisinage » des AMAP est tout à fait dans la ligne habituelle de l’ »habitus écolo ». On aime ou on n’aime pas mais je n’ai pas à juger.

      

  • Bof a dit :

    Comme dans tout mouvement sectaire, ce qui fait le plus mal à voir dans ce reportage ce sont les enfants pris en otage par le dogmatisme de leurs parents. Le petit garçon tout fier de sa brouette en plastique que Papa regarde de travers (il ne sait pas ce gros c.. que tout ce que son fils veut c’est le plaisir de bosser avec son père ?), la fille de 15 ans obligé de marcher je-ne-sais combien de minutes dans la neige pour aller voir sa mère (c’est connu, à 15 ans on n’a pas besoin de ses parents – lamentable)

    Une chose me console (un peu): ces enfants ne seront jamais décroissants.

      

  • Laurent Berthod a dit :

    Oui, Bof, je partage entièrement votre compassion pour ces pauvres gosses. Quand j’ai posté mon précédent message je n’avais pas encore visionné la deuxième partie. La mère de l’ado est d’un égoïsme qui fait frémir. J’ai fait un gosse, mais je m’en fous de sa souffrance, je vis comme il me plait. Elle pourrait pas avoir la patience, pour mener son mode de vie, d’attendre encore cinq ou six ans, que sa fille soit adulte et vive de ses propres ailes ?

    Ferry, pour ce qui concerne la convivialité des supermarchés, ce critère entre en ligne de compte dans le choix de ceux que je sélectionne : causer un peu métier avec le boucher ou la fromagère, plaisanter aevc la caissière, ça fait du bien à tout le monde. Et il ne fait pas sombre comme dans le hangar AMAP. Un supermarché sombre, il y en a quelques uns, où à l’ambiance hyperstressée, je le fuis comme la peste. Je n’ai pas fait mes calculs, mais je ne prétends pas sauver le monde par mon mode de vie.

    Pour la religiosité je préfère le dépouillement monastique. Les moines y cherchent une expérience spirituelle. Et ils ne font pas chier leurs enfants ! Les deux petits cons qui gagnent 5000 Euros par mois, vous allez pas me dire que ce qu’ils économisent en mangeant des légumes pourris ils ne le claquent pas dans autre chose, donc d’une façon ou d’une autre dans de la consommation. En tout cas ils ne nous ont pas dit qu’ils donnaient la moitié de leur revenu à des organisations caritatives (par humilité sans doute !)

    En plus, tous ces gens là se font vraiment chier pour rien car la planète va très bien, merci.

      

  • Astre Noir a dit :

    Il faudrait souligner que tous nos amis décroissants vivent essentiellement de la biffe…

    C’est grâce au gaspillage de la société de consommation qu’ils dénoncent qu’ils peuvent récupérer les objets qui les font vivre.
    Autrement dit, si nous vivions dans une société sobre, sans gaspillage, ils n’auraient plus rien à récupérer, et donc ils ne pourraient plus vivre comme ils le font

      

  • Laurent Berthod a dit :

    Luxure Féérique ou La Mauvaise Foi Incarnée (LMFI). Est-ce qu j’ai dit que la fromagère de mon supermarché était expérimentée.

    On peut parler métier même avec des gens peu expérimentés dans le leur. Si on le fait avec tact on montre qu’on s’intéresse à leur boulot et on leur apprend des choses. C’est ça aussi la convivialité.

    Par aileurs toutes les fromagères de supermarchés ne sont pas expérimentées, mais d’autes oui.

    J’en ai ras-le-bol des canards, comme ce Lux de bouse, qui lisent dans les posts de leurs interlocuteurs ce qui n’y est pas écrit. En plus l’interlocuteur à qui il répond ses conneries c’est pas Daniel, c’est moi !!!

      

  • daniel a dit :

    @ Lux ferry ::

    Vous me prêtez mr des propos que je n’ai pas tenus.
    Il semble bien que vous ne sachiez pas vraiment lire.
    Peut-être avez vous fait l’école décroissante???

      

  • pecqror a dit :

    Les 2 guignols qui gagnent 5000 euros, ils les claquent dans les fringues, elle va dans une boutique de mode au début, et ce n’est pas chez tati, avec le reste, ils doivent faire comme Duflot, aller aux Maldives ou sur une autre ile. Après tout le kérozène est détaxé, ça doit être donc bon pour l’environnement.

      

  • ME 51 a dit :

    Le comparse vous dit bien des choses et que voulez les écolos sont partout sauf au FN donc Dimanche je ne vais plus me gêner.

    Autrefois les anciens du village nous parlaient »du péril jaune »,qui n’ai rien à côté du « péril vert ».

      

  • Laurent Berthod a dit :

    Lucsur (post 41) est un hypocrite et un menteur. ME51 a toujours nié être l’auteur des messages qui, usurpant son identité, prétendaient qu’il votait FN. Saint Luc reprend le mensonge à son compte. Il est le probable usurpateur d’identité, qui repond une bouse puante le message suivant (42). Il serait temps que les webmasters prennent des mesures contre l’usurpation d’identité. En ettendant, je n’ai plus rien à dire à cette petite ordure de calomniateur.

      

  • Laurent Berthod a dit :

    A moins que Luc fait rire soit lui même un usurpateur de l’autre Luc.

      

  • daniel a dit :

    @ Luc fait rire :

    Dimanche non plus je vais pas me gêner. Pour la première fois de ma vie!!!
    Aujourd’hui l’appartement de ma mère a été fracturé et visité.
    Rien de bizarre, un cambriolage. Oui, mais dans une petite station de ski de montagne. Une station qui s’est fait le chantre du tourisme social et écologique.
    On accueille donc des « jeunes » de banlieue (vacances payées par la mairie de leur patelin donc aux frais du contribuable). Et ceux-ci cambriolent les appartements!!! Belle mentalité.
    On accueille des écolos bobos et voila qu’ils veulent interdire les 4×4, demandent à la mairie de mettre des panneaux solaires (pour éclairer les pistes de ski la nuit).

    Marre de tous ces gens qui veulent imposer leur violence ou leurs idées aux autres!!!

      

  • ME 51 a dit :

    @Laurent Berthod

    Effectivement il serait grand temps que les webmasters fassent leur boulot,en attendant prenez exemple sur moi ,laissez couler,il y a des débats bien plus important,nous ne sommes pas à un Luc près!!!

    Cordialement

      

  • Laurent Berthod a dit :

    ME 51,

    On devrait faire une pétition, non ? Ou une grève des commentaires… Si on s’y mettait à beaucoup, ça les pousserait peut-être à prendre des mesures.

      

  • Luq Fairy a dit :

    Hep ME 51, pas trop vexé de voir tes opinions qualifiées de « boule puante » par tes camarades ?

    @ Daniel Berthod
    Les messages de ME 51 dans lesquels il revendique de voter FN sont authentiques. Ceux qui disent l’inverse sont de moi. Vous pouvez vérifier auprès du webmaster.

    C’est lui qui a commencé, et ça n’a pas eu l’air déranger qui que ce soit. Du coup j’ai voulu voir ce qu’il était prêt à justifier ou à excuser chez Le Pen (le populisme, le (pré)fascisme et la torture en Algérie, donc).

    Tu m’étonnes qu’après ça il ait envie de passer à autre chose. Mais… on dirait que ce coming out a révélé une vocation chez Daniel !

    Et dire que ce beau monde se drape volontiers dans les grands habits de la démocratie pour dénoncer le fascisme vert. Eh les mecs, en fait vous préférez le brun, non ?

    Cela dit, ça me permet enfin de faire la différence entre Daniel et Laurent Berthod : le premier est un vieux facho.

    Notez, pour une fois qu’il y a des choses qui se passent sur ce forum, vous allez pas râler, ça vous change de Duflot et d’Allègre.

    @ Laurent Berthod
    Cours-y vite au Monoprix, ils ont étranglé le prix du lait ! (et les producteurs avec, mais c’est pour toi qu’ils le font)

    Allez maintenant, tous en grève ! Et on lève le poing bien haut s’il vous plaît ! (Daniel rassure-toi, dans l’histoire il y a déjà eu des grévistes fascistes)

      

  • ME51 a dit :

    Ce n’est pas de cette facon là que vos idées écolos et rétrogrades vont convaincre qui que ce soit,habitués ou non, de ce forum.

    Je suis agri en grande culture,nous faisons des efforts depuis plus de 10 ans,durant la trève hivernal je suis des formations, que ce soit sur la réglementation,l’agronomie,les SDCI( système agronomique de diminution des phytos),la plantation de haies pour favoriser les auxilliaires de culture et jusque la dynamisation de plantes adventices(ressemblant à la biodynamie) et la recherche d’archives concernant las anciens égronomes.

    Vous êtes sur le point de foutre en l’air l’agriculture francaise,il y a de quoi être fier.Vous faites une généralité de tout,si il y a problème de nitrate en Bretagne ,il y a forcément le même problème partout.Si il y des teneurs anormalement élevées dans l’eau de telle région,c’est forcément pareil ailleurs,etc
    Vous êtes écolos dans un fauteuil,les agris si ils ne se disent pas écolos,vivent avec et dans la nature.

    Honte à vous,vous êtes les charognards de l’agriculture.

      

  • Lucque ferrite a dit :

    Hep ME51, juste une question comme ça : tu penses vraiment que c’est les décroissants le problème de l’agriculture ? Ca serait pas plutôt l’Europe et les plateformes de grande distribution dont ton camarade Laurent Berthod est tellement friand ?

    Ah oui : si tu penses régler tes problèmes en votant pour un ancien tortionnaire raciste 100 fois plus riche que toi, autant t’abstenir.

      

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*