Les adeptes de la théorie du complot

complotLe rapport de l’Afssa sur l’innocuité du Mon 810 (qui n’est pas secret contrairement aux affirmations de certains militants anti-OGM, puisque disponible en ligne) est au cœur des débats depuis ce matin. Les réactions s’enchaînent.

Pour Greenpeace, il s’agit d’une « fuite organisée ». Selon Arnaud Apoteker, responsable des campagnes anti-OGM chez Greenpeace, « on ne peut pas imaginer que la sortie de cet article dans Le Figaro n’ait pas été orchestrée. Il a dû y avoir des fuites organisées par des pro-OGM. Je pense que des personnes au sein de l’Agence sont loin d’être neutres et ont volontairement propagé cette information quelques jours avant les décisions européennes. Il y a un effort concerté de la part du lobby de l’industrie de la biotechnologie. C’est certainement pour influencer le ministre Jean-Louis Borloo, mais aussi l’ensemble des pays de l’Union européenne qui seraient prêts à soutenir la clause de sauvegarde française. »
Du côté de José Bové, la théorie du complot est également de mise : « Moi je pense que cet article ne va rien changer. L’AFSSA a toujours défendu les OGM et ceux qui mènent aujourd’hui l’AFSSA sont pro-OGM », a déclaré le leader anti-OGM sur France-Info.
Pour le député Vert Noël Mamère, l’heure est à la mise sous pression du gouvernement, avec le respect du sacro-saint Grenelle comme argument majeur. « Si le ministre Jean-Louis Borloo veut rester fidèle au Grenelle de l’environnement, il doit refuser toute levée de la clause de sauvegarde, malgré l’avis de l’Afssa, comme l’ont fait les Autrichiens ».

Face aux nombreuses accusation dont elle fait l’objet depuis ce matin, Pascale Briand, Directrice de l’Afssa s’explique (ici) et assume les conclusions de ce rapport qui est un véritable pavé dans la mare.

email
Commentaires
  1. anton suwalki
  2. Sophie
  3. Daniel
  4. martin kelenborn
  5. douar
  6. rageous
  7. Cultilandes
  8. rageous