Un Grenelle de la décroissance ?

decroissance-grenelleCa y est. La loi Grenelle I a été adopté hier par le Sénat par 312 voix pour sur 341 votants. Aucune voix contre n’a été enregistrée. C’est un fait très rare dans les votes législatifs qui montre une nouvelle fois combien l’environnement en général et le Grenelle en particulier sont devenus objets de culte contre lesquels aucune voix ne peut s’élever. Voilà bien la grande victoire du mouvement écolo. Car au-delà du contenu, c’est la sacralisation de la protection de l’environnement qui s’impose.
En réaction au vote, les ONG ont joué leur rôle en critiquant les limites du texte qui ne va pas assez loin selon ces militants écolos. Réaction prévisible…
Plus surprenant est le contenu de leurs critiques en particulier sur le développement des infrastructures routières. Pour le WWF, Greenpeace, Les Amis de la Terre et le Réseau Action Climat, « le retour en grâce de la route est inacceptable ». Peut-être que les ONG ne sont pas au courant de la crise économique et financière mondiale qui sévit actuellement. Mais le plan de relance du gouvernement s’appuie évidemment sur des investissement concernant les infrastructures notamment routières. A moins que tous ces écolos s’en moquent, étant avant tout des militants de la décroissance…

email
Commentaire
  1. MALEO