Médias : retour de Nicolas Hulot en nuances

hulotrtlNicolas Hulot a fait son retour dans l‘arène médiatique. Il était hier l‘invité de Jean-Michel Apathie sur RTL. Pour lui : « Le Grenelle de l’environnement n’est pas mort. Mais le Grenelle n’est pas un aboutissement. Il n’est pas l’alpha et l’omega de la révolution écologique. (…) La crise écologique est en train de devenir une crise sociale majeure. » Selon le médiatique animateur télé (en perte d’audience), le paramètre écologique n’est pas suffisamment pris en compte par le Président de la République, le Premier Ministre et le gouvernement. Il a rappelé que notre société était « condamnée à une croissance sélective ».
A l’occasion de ce retour au premier plan médiatique, Nicolas Hulot a tenu à travailler son image, précisant qu’il était quelqu’un de « mesuré ».
Toujours institutionnel et cherchant la respectabilité indispensable pour exercer une réelle influence, Nicolas Hulot s’est bien gardé de critiquer Nicolas Sarkozy préférant parler de « réserves » plutôt que de « regrets » à propos du plan de relance. Et interrogé par Jean-Michel Apathie sur sa réaction concernant l’annonce de la construction d’un second EPR (réacteur nucléaire), Nicolas Hulot est même allé jusqu’à dire qu’il n’était pas « un anti-nucléaire primaire ». Pour jouer dans la cour des grands et éviter la critique gouvernementale directe, Nicolas Hulot internationalise le débat en se projetant sur le prochain G20 de Londres et sur le sommet de Copenhague qui aura lieu à la fin de l’année.
Enfin, Nicolas Hulot a rendu un hommage à NKM, précisant que « la connaissance pointue des dossiers de Nathalie Kosciusko-Morizet va manquer ». Aucun commentaire sur Chantal Jouanno.

 

email
Commentaire
  1. jeff hersson