Paris dit NON à Belpomme

belparis2Le Pr. Belpomme fait sa rentrée médiatique. Cette fois-ci c’est sur les dangers des ondes wifi que le très controversé professeur s’est illustré. Dans le cadre de l’affaire sur l’autorisation du wifi dans les bibliothèques de la mairie de Paris, le syndicat Supap-FSU (bien connu pour son soutien au Pr. Belpomme et aux associations comme Priartem qui militent fortement contre le wifi) voulait que le comité d’hygiène et de sécurité de la ville de Paris auditionne le Pr. Belpomme. Et la réponse est tombée : NON !
La Mairie de Paris s’est expliqué : « Les mesures d’ondes électromagnétiques ont été faites dans ces établissements et elles sont 80 à 400 fois inférieures aux normes ».
Mais ces faits pourtant clairs ne sont pas du goût du Pr. Belpomme qui s’est emballé en dénonçant… un complot, bien évidemment. « On a certainement refusé ma présence car on connaît ma position sur le sujet » a déclaré le professeur Dominique Belpomme. « J’ai examiné ces employés de bibliothèque en consultation, et ils subissent une vraie maladie. (…) Les scientifiques ne sont pas du tout écoutés, la santé est bradée pour des enjeux économiques à court terme. Au début, c’était un combat contre les lobbies, mais aujourd’hui c’est politique. Un jour, il y aura un effet boomerang pour les élus. »
L’affaire commence donc à s’emballer et risque de ne pas en rester là. La Mairie de Paris a annoncé l’organisation d’une « conférence citoyenne » en février. De son côté, le Pr. Belpomme, grâce au soutien de la FSU, « monte un dossier » et souhaite saisir le tribunal administratif.

email
Commentaires
  1. ecolo en colère
  2. Bruno
  3. Christophe
  4. Un ehs
  5. zygomar
  6. rageous